La robe Gabriel berlingot

Robe Gabriel berlingot

Suite à mon séjour à Paris où j’ai acheté beaucoup de tissu, je me suis remise à la couture dare-dare. J’ai coupé à nouveau un débardeur Gabriel avec un des coupons que j’ai achetés aux tissus Reine….

Il s’agit d’un jersey synthétique qui a une certaine tenue. J’ai repris le patron déjà exécuté du Gabriel, avec une encolure en U cette fois-ci. Comme c’était un peu serré, je l’ai recoupé en taille 42, ce qui m’a permis de retoucher correctement là où c’était nécessaire. Les bordures d’encolure et d’emmanchures que je pensais bien maîtriser ont été plus compliquées que prévu. J’ai recommencé plusieurs fois pour que ça soit correctement ajusté.
Dans l’ensemble, le produit fini me convient.. sauf cet espèce de petit pli qu’on voit en haut des 2 bretelles. Mais je ne déferai pas car le point que j’ai utilisé est vraiment trop solide…
Et puis j’ai constaté que le bas était très mal fait : ourlet trop petit et qui frisouille. Je n’étais pas contente de cette finition. J’ai donc coupé l’ourlet de façon à rajouter une jupe. Comme j’avais acheté un coupon de 3 mètres, je pouvais me tromper et recommencer tranquillement. Ensuite, j’ai cousu dans la couture de ceinture du Framilastic pour froncer. J’ai retrouvé dans mon placard une ceinture rouge vif pour accessoiriser.
Au final, j’ai une robe très agréable à porter, confortable, un poil flashy au niveau des couleurs et qui convient très bien aux journées chaudes qu’on a depuis quelques jours.
Bonne semaine et profitez de l’instant présent.

2 réponses sur “La robe Gabriel berlingot”

    1. Merci Marie ! les couleurs sont un poil girly, mais j’aime bien le rose et le rouge… En ce qui concerne le détail dont nous avons parlé, j’étais censée suivre le modèle de Marie Poisson qui est très bien expliqué. Je n’ai pas eu de problème quand j’utilisais des jersey coton et élasthane (ou tout coton) mais c’est plus compliqué avec ces jersey synthétiques dont j’ignore la composition exacte. Je pense que la difficulté vient du degré d’élasticité dont je ne maîtrise pas toutes les subtilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *