Les snoods

L’hiver dernier, j’ai cousu un snood d’hiver en fausse fourrure et coton.

La fausse fourrure, c’est une horreur à travailler : d’abord, ça fait plein de bourres quand on la coupe et ensuite, ça glisse tout le temps malgré les épingles et le fil de bâti ;  en clair, j’ai eu du mal à finir ce truc là, mais je l’ai quand même terminé car la forme est très simple. C’est très agréable à porter et ça me protège bien le cou du mistral d’hiver.

Celui là, c’est le snood de printemps. Il a été très facile et très rapide à confectionner ; j’ai utilisé du coton (à étoiles) plutôt fin et un crépon de coton blanc uni très léger. Le coton, c’est très agréable à travailler; ça ne glisse pas, ça se repasse et ça se coud très facilement. Quand on débute en couture et qu’on n’est pas trop doué, c’est un tissu bien adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *