La jupe Zéphyr

J’ai trouvé un cours de modélisme où je vais de temps en temps et j’ai entrepris de me coudre un pantalon (un vrai, pas un avec de l’élastique à la taille, un avec une fermeture éclair et une ceinture thermocollée). Donc ce travail me prend du temps. Et j’apprends beaucoup de choses passionnantes.

Parallèlement, je continue les petites cousettes simples que j’arrive à terminer toute seule. J’ai donc confectionné cette jupe patineuse , très facile…

J’ai utilisé le patron de la jupe Zéphyr (de Deer and Doe) qui recommandait du tissu de 30% d’élasticité. Mon tissu est originaire du magasin Grégoire à St Saturnin les Avignon.

A l’origine, je l’avais choisi pour fabriquer le pantalon que je couds en cours de modélisme, mais Muriel, ma professeure, m’a déconseillé de l’utiliser car trop élastique pour le pantalon prévu. C’est un jersey double face assez épais , un peu lourd, d’un aspect peau de pêche (ou daim), gris moyen. Comme il fait un peu moins de 30% d’élasticité,  j’ai coupé la taille 42/44 pour la jupe et carrément 46 pour la ceinture, avec une longueur 42.

Je n’ai pas eu de difficultés particulières car la jupe patineuse est un modèle très simple. Il n’y a pas d’élastique à la taille, ni de fermeture éclair; c’est l’élasticité du tissu qui permet d’enfiler la jupe et qui la fait tenir à la taille. Il m’a juste fallu choisir la bonne longueur. Normalement ce genre de jupe se porte assez court, mais j’ai passé l’âge des minis jupes et ce sera plutôt une jupe d’hiver. J’ai donc choisi une longueur un poil au dessus du genou et je la mettrai avec des collants opaques assez chauds. Et pour les photos, j’ai enfilé mes gros bottillons de neige parce que GLAGLA en ce moment en Provence ! (Je vous laisse constater que la neige est tombée chez nous et ça faisait au moins 3 ans qu’on n’en avait pas eu).

Cette jupe est très agréable à porter et j’en suis assez contente. Et vous, qu’en pensez – vous ?

Bonne semaine et profitez de l’instant présent.

12 réponses sur “La jupe Zéphyr”

    1. La couture était une ancienne passion que je n’avais jamais eu le temps d’assouvir. Maintenant je me régale à couper, coudre et surtout chercher LE modèle associé avec le bon tissu et de l’aide quand je galère (ça, c’est assez souvent !!! ). Biz.

    1. Et si je te disais que, même en allant au cours de modélisme, je galère. Là j’ai un problème avec la ceinture qui baille (et je crains bien d’être obligée de défaire…) . J’attends donc le prochain cours pour régler ça. Merci de ta visite et de ton intérêt pour mon travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *